MA COLERE CONTRE LA DECLARATION DE CARBIENER

Publié le

Colère contre Carbiener
La prise de position du conseiller général et chef de l'opposition municipale savernoise Thierry Carbiener, qui a dit soutenir la tête de liste UMP aux régionales Philippe Richert (DNA de vendredi), a fortement déplu à ses alliés (PS) au conseil municipal, au sein du groupe Saverne naturellement. C'est Rémy Vettor, secrétaire de la section locale du PS et candidat aux élections régionales, qui réagit. « Les deux frères ennemis, Emile Blessig et Thierry Carbiener, se retrouvent. Je suis content de ne pas avoir appelé à voter pour Thierry Carbiener pour l'élection cantonale de Saverne. Prétendre que Philippe Richert est un centriste me fait sortir de mes gonds. Thierry Carbiener peut prendre la carte de l'UMP s'il le veut, puisqu'il n'a jamais cotisé au Modem. Pierre Marmillod et Yann Wehrling, eux, ont compris et n'ont pas fait alliance avec l'UMP. Prise de distance ? Si Thierry Carbiener attendait le soutien du PS aux prochaines élections municipales de Saverne, qu'il sache qu'il aura une liste PS contre lui. Et à la prochaine élection cantonale de Saverne en 2011, il aura un candidat PS en face de lui. Et qu'il n'espère pas faire alliance avec le PS au second tour. »
Bernard Lacroix, membre de l'opposition municipale à Saverne au sein du groupe Saverne naturellement mené par Thierry Carbiener, tient-il à rappeler son appartenance au PS ? Ou à marquer sa différence par rapport au leader de l'opposition ? Toujours est-il qu'il tient à faire savoir, par ce courrier, son soutien à la tête de liste Jacques Bigot pour les élections régionales. « Lors de sa venue à Saverne, Jacques Bigot a eu à coeur de présenter et de développer les projets qui permettront à notre territoire de se renforcer et d'être associé pleinement à la politique régionale qu'il compte mettre en oeuvre. Je souscris pleinement à ses thèmes de campagne : une région dynamique et plus juste, une région éco-responsable, une région unie et plus forte. Il a choisi de faire une campagne de terrain, sillonnant la région avec un bus, je suis persuadé qu'il sera ainsi aller à la rencontre des habitants de notre Région et ainsi prendre en compte tous les aspects de leur vie quotidienne (...) C'est pour toutes ces raisons qu'en tant que conseiller municipal de Saverne, je lui apporte tout mon soutien et mon aide, dans une entreprise dont je ne doute pas du succès. »
Édition du Dim 7 mars 2010
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article