REUNION PUBLIQUE DU 24 FEVRIER A DETTWILLER

Publié le par Rémy VETTOR

http://img.over-blog.com/300x224/2/69/34/39/cantonale/CIMG4120.JPGLa seconde réunion publique de Rémy VETTOR et de sa suppléante Christiane MOSSBACH s’est déroulée le 24 février dernier à Dettewiller en présence de Catherine TRAUTMANN, députée européenne et ancien marie de Strasbourg, et de Jean Paul WANTZ ancien maire de Dettwiller.

Après un rapide mot d’accueil, Rémy VETTOR a passé la parole à Anthony GOMES, membre des jeunes Communistes. Il a expliqué les raisons de son soutien à la candidature de Rémy Vettor du fait d’un programme résolument solidaire, qu’il n’oublie pas les jeunes en proposant un conseil général des jeunes disposant d’un budget spécifique et également par la volonté de créer des emplois verts et non délocalisables. Il a ajouté que les mesures qui seraient prises en faveur du logement social vont dans le bon sens.

Christiane MOSSBACH c’est ensuite présenté à l’assemblée en insistant sur le fait que son engagement aux côtés de Rémy était sur le fait de ses idées de la solidarité et de la précarité dans laquelle vive une multitude d’habitants du canton. Elle a tenu également à souligner les méfaits de la politique actuelle, notamment en matière de santé.

Catherine TRAUTMANN a tenu à remercier Rémy de l’avoir invité à cettehttp://img.over-blog.com/300x224/2/69/34/39/cantonale/CIMG4123.JPG réunion. Elle s’est dit toujours prête à l’aider dans sa campagne car pour elle, seule Rémy VETTOR est une alternative à la politique de droite sur le canton de Saverne. Elle a indiqué que Rémy était quelqu’un de fidèle et de courageux. Pour elle, il sera un rempart à la destruction de la politique sociale de la majorité en place au conseil général.

Pour démontrer cette castre, Catherine TRAUTMANN a commenté l’actualité. La mauvaise gestion de notre département engendrait des inégalités de plus en plus criardes. Pour elle une politique envers les jeunes et les retraités serait beaucoup plus juste que le bouclier fiscal, même si sa réforme est en cours. Mais le gouvernement a préféré privilégier les riches au détriment de l’emploi des jeunes ou du niveau des pensions des retraités. 

L’augmentation des énergies (pétrole, gaz…) va peser encore un peu plus sur les ménages modestes. Afin d’éviter des fluctuations aussi importante, ne faudrait-il pas les retirer des cours boursiers et revenir à une simple marchandise basée sur le principe de l’offre et de la demande ? ?

Mme TRAUTMANN s’est ensuite attaquée au budget du département en citant quelques exemples significatifs de la politique de la majorité. En préambule elle a rappelé que la suppression de la Taxe Professionnelle aura coûté la bagatelle de 8,9 Milliards d’euros aux collectivités locales !

- Gel des dotations aux collectivités locales

- Hausse de 34 % du budget de fonctionnement du Conseil Général

- La dette est passée de 40 à 60 millions d’euros

- Diminution de 9,5 % des subventions versées aux communes

- Baisse de 2,2 millions d’euros du budget d’aide à la personne

- En contre partie le département du Bas Rhin s’est porté acquéreur du Château du Haut Koenigsbourg avec une augmentation du budget travaux de 2,8 à 4,326 millions d’euros. 

http://img.over-blog.com/300x224/2/69/34/39/cantonale/CIMG4118.JPGRémy VETTOR a ensuite expliqué la raison de son bras dans le plâtre. Après une chute lors d’une distribution de tracts à Dettwiller, il est tombé violemment sur le bras.  Cette mésaventure s’est terminée à l’hôpital de Saverne où il a pu prendre conscience de l’importance des services publics. Après avoir longuement parlé avec le personnel hospitalier, il a tenu à apporter son soutien à l’hôpital Sainte Catherine de Saverne. Le manque de moyen et de personnel engendre des difficultés surmontées jusqu’à présent par le personnel, mais jusque quand ? Les infirmières font d’une part leur travail mais en plus elles doivent faire brancardier, aide soignante, servir les repas…etc, etc.

Il fait le constat que dans tous les services publics c’est maintenant la norme. Les bureaux de Poste qui ne sont ouvert que quelques heures par semaines aux heures où la majorité de la population travail, ce qui engendre leur fermeture faute de rentabilité. 

Le réseau de Bus 67 qui ne circule pratiquement pas dans les petites communes.

L’état des routes déplorable du fait du transfert des équipements routiers vers les départements sans que l’état reverse les budgets nécessaires (exemple de la RN 4 transformée en D 1004).

La construction du tunnel du TGV est son opacité. Les collectivités locales (communes, département et région) sont totalement méprisées et l’argent public est dépensé sans surveillance.

La preuve en est par les projets portés par l’UMP et son allié Carbiener, totalement hors de propos par ces temps de crise :

- Golf de la sommerau,

- Grand Contournement Ouest des Strasbourg

- Château du Lichtenberg, totalement inaccessible

- Musée Lalique…

De tels projets pourraient être défendables si nous n’étions pas en temps de faillite économique.

La solution pour financer une politique plus juste et plus solidaire ne se fera pas la création d’un impôt supplémentaire mais par la redistribution de l’argent que le département dispose actuellement. L’argent public peut être investi dans des maisons de retraites, des crèches, la rénovation de l’hôpital pour créer un dynamisme économique. 

Rémy VETTOR a clôturé son intervention en déclarant : « Nous ne promettons pas la lune, mais simplement des projets réalisables ».

Après une séance de questions-réponses sur des thèmes aussi varié que le GCO, le faible débit internet sur la commune de Steinbourg. A ce sujet Catherine TRAUTMANN a indiqué qu’il en était de la responsabilité du Conseiller Général sortant. La personne ayant posé cette question a précisé qu’elle également posée la question à M CARBIENER lors de sa réunion publique à Steinbourg. Elle n’a obtenu comme réponse que «si je suis réélu, je m’occuperai de ce problème » ! Sic ! ! Une pétition est en cours à ce sujet et aurait déjà recueilli pas moins de 300 signatures.

Il a été également indiqué que Steinbourg manque de médecin car aucune proposition d’aide à l’installation d’un jeune médecin n’est proposée par le Conseil Général. Rémy VETTOR en a profité pour rappeler que lors de sa candidature en 2008 il avait déjà soulevé le problème et émis le souhait de voir porter ce projet par le Conseil Général dans le but de limiter au maximum la désertification rurale.

Avant de prendre un verre de l’amitié, Jean Paul WANTZ a tenu à pointer la «non-assistance du département du Bas Rhin » :

- Refus d’engagement pour la construction de logements sociaux à Dettwiller

- Réfection de la RD 241 entre Saverne et Dettwiller

- Installation d’entreprises dans des zones industrielles déjà construite avant d’en construire d’autres

- Le manque de solution alternative entre la maison de retraite pour «bien portant » et le long séjour.  Si le Conseil Général n’est pas d’accord avec un projet, la commune se retrouve dans l’impossibilité de construite un tel bâtiment.

La réunion s’est achevée vers 22h30.

Remerciement particulier à Catherine TRAUTMANN et à Jean Paul WANTZ ainsi qu’à l’ensemble des participants à cette réunion publique.

Cédric MARCHAL

Directeur de camapgne

 

http://img.over-blog.com/600x449/2/69/34/39/cantonale/CIMG4127.JPG
de g. à d.: Jean Paul WANTZ, Anthony GOMES, Catherine TRAUTMANN, Cédric MARCHAL, Rémy VETTOR
et Christiane MOSSBACH

Publié dans cantonale 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article